Citations - Jorge Luis Borgès

Un article de Famous Quotes, la ressource libre de citations.

Jump to: navigation, search


Jorge Luis Borgès (1899 - 1986), écrivain argentin.

Sommaire

Œuvres

Art poétique

  • Parfois dans le soir, il est un visage
    Qui nous regarde du fond d'un miroir,
    Et l'art doit être comme ce miroir
    Qui nous livre notre propre visage.

Enquêtes

  • Le monde est, pour l'Européen, un cosmos, à l'intérieur duquel chacun est en accord intime avec la fonction qu'il exerce ; pour l'Argentin, le monde est un chaos.
  • Le temps est la substance dont je suis fait.

Essai

  • Dans l'ordre de la littérature, comme dans les autres, il n'est pas d'acte qui ne soit le couronnement d'une suite infinie de causes et la source d'une suite infinie d'effets.
  • Peut-être est-ce une erreur de supposer que l'on puisse inventer des métaphores. Les vraies, celles qui créent d'étroits rapports entre deux images, ont toujours existé ; celles que nous pouvons encore inventer, ce sont les fausses qu'il ne vaut pas la peine d'inventer.

Evaristo Carriego

  • Il écrivait peu, ce qui veut dire que ses brouillons étaient oraux.
  • Les évanescentes âmes musicales [des rhétoriciens] considèrent un poème comme un échafaudage d'accents, de rimes, d'élisions, de diphtongues et autres faunes phonétiques.
  • Parler de tango bagarreur n'est pas assez ; j'irais jusqu'à dire que le tango et les milongas expriment directement quelque chose que les poètes ont souvent cherché à dire avec des mots : la conviction que le combat peut être une fête.
  • Une poésie qui se nourrit de soucis domestiques et qui se perd dans le détail de menus malheurs, imaginant ou rapportant des petits différends qu'elle soumet à la sensiblerie du lecteur, me fait l'effet d'une frustration, d'un suicide.

Fiction

  • Les miroirs et la copulation sont abominables, parce qu'ils multiplient le nombre des hommes.
  • Schopenhauer a peut-être raison : je suis les autres, n'importe quel homme est tous les hommes.

L'énigme d'Edward Fitzgerald

  • Tout homme cultivé est un théologien et pour l'être il n'est pas indispensable d'avoir la foi.

L'immortel

  • Il n'y a pas de plaisir plus complexe que celui de la pensée.

La quête d'Averroès

  • L'image que l'homme conçoit est celle ou personne ne touche !
  • Un grand poète est moins inventeur qu'éclaireur !

La sphère de Pascal

  • Il se peut que l'histoire universelle soit celle des diverses intonations données à quelques métaphores.

Les avatars de la tortue

  • Il est un concept qui corrompt et dérègle tous les autres. Je ne parle pas du Mal, dont l'empire est circonscrit à l'éthique ; je parle de l'infini.

Limites

  • La mort m'use, incessante.

Poème

  • Je connais les coutumes et les âmes
    et ce dialecte d'allusions
    qui s'ourdit dans tout groupement humain.
  • Mon humanité consiste à sentir que nous sommes voix de la même pénurie.

Poème dédié à James Joyce

  • Qu'importe notre lâcheté s'il y a sur la terre
    un seul homme de courage,
    qu'importe la tristesse s'il y eut dans le temps
    quelqu'un qui se disait heureux,
    qu'importe ma génération perdue,
    ce vague miroir,
    si tes livres nous justifient.

Récit

  • La gloire est une incompréhension, et peut-être la pire.
  • Toute destinée, si longue et si compliquée soit-elle, compte en réalité un seul moment: celui où l'homme sait une fois pour toutes qui il est.

Média

Entretien

  • Les meilleurs écrivains n'emploient pas d'artifices ; en tous cas, leurs artifices sont secrets.

Attribuées

  • À elle seule, la vie est une citation.
  • Ce qui importe ce n'est pas de lire mais de relire.
  • Être amoureux, c'est se créer une religion dont le dieu est faillible.
  • Expliquer un fait, c'est l'unir à un autre.
  • L'histoire universelle est celle d'un seul homme.
  • La vie est trop pauvre pour ne pas être immortelle aussi.
  • Les dictatures fomentent l'oppression, la servilité et la cruauté ; mais le plus abominable est qu'elles fomentent l'idiotie.
  • Ordonner une bibliothèque est une façon silencieuse d'exercer l'art de la critique.
  • Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel, et non plus s'il existe une différence entre rêver et vivre.