Citations - Jean Giono

Un article de Famous Quotes, la ressource libre de citations.

Jump to: navigation, search


Jean Giono (1895 - 1970), écrivain français.

Sommaire

Œuvres

L'Eau vive

  • Le poète doit être un professeur d'espérance.

Que ma joie demeure !

  • Ils bâtissent avec des pierres et ils ne voient pas que chacun de leurs gestes pour poser la pierre dans le mortier est accompagné d'une ombre de geste qui pose une ombre de pierre dans une ombre de mortier. Et c'est la bâtisse d'ombre qui compte.

Attribuées

  • Celui qui prie pour empêcher la mort est aussi fou que celui qui prierait pour faire lever le soleil par l'ouest, sous prétexte qu'il n'aime pas la lumière matinale.
  • Est-ce que je me trompe ... si je me crois plus grand quand j'agis seul?
  • Homme plus libre que la liberté des fumées, si seulement tu comprenais ta grande liberté.
  • Il n'y a pas de Provence. Qui l'aime aime le monde ou n'aime rien.
  • Il n'y a pas un millimètre du monde qui ne soit savoureux.
  • Il y a dans la sensualité une sorte d'allégresse cosmique.
  • Je crois que ce qui importe c'est d'être un joyeux pessimiste.
  • L'amour c'est toujours emporter quelqu'un sur un cheval.
  • L'homme, on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante.
  • L'innocence est toujours impossible à démontrer.
  • La jeunesse, c'est la passion pour l'inutile.
  • La joie panique, il est impossible de la garder pour soi-même; celui qui l’a, s’il ne la partage ne fait que la toucher et la perdre.
  • La mort attrape d'abord ceux qui courent.
  • La première vertu révolutionnaire, c'est l'art de faire foutre les autres au garde-à-vous.
  • La richesse de l'homme est dans son coeur. C'est dans son coeur qu'il est le roi du monde. Vivre n'exige pas la possession de tant de choses.
  • Laisse-toi vivre dans la vie sans penser que tu joues de la flûte, et alors tu joueras.
  • Le bien-être ne sert qu'à désirer plus; et dans cette idée il n'y a pas de limite.
  • Les hommes sont les êtres les plus faibles du monde parce qu'ils sont intelligents. L'intelligence est exactement l'art de perdre de vue.
  • Les joies du monde sont notre seule nourriture. La dernière petite goutte nous fait encore vivre.
  • Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger.
  • Les sentiers battus n'offrent guère de richesse ; les autres en sont pleins.
  • Les spéculations purement intellectuelles dépouillent l'univers de son manteau sacré.
  • Méfiez-vous de la vérité, dit ce procureur (paraît-il), elle est vraie pour tout le monde.
  • Nous n'avons pas de futur. Pour tout le monde le futur parfait c'est la mort. Notre seul bien c'est le présent, la minute même; celle qui suit n'est déjà plus à nous.
  • On nous veut avec les stigmates des grandes écoles, je le veux avec les stigmates de la vie. Savoir s'il est agrégé en soleil. S'il a ses grades en désespoir.
  • Perdre est une sensation définitive ; elle n'a que faire du temps. Quand on a perdu quelqu'un, on a beau le retrouver, on sait désormais qu'on peut le perdre.
  • Pour bien mentir il faut beaucoup de sincérité !