Citations - Albert Sánchez Piñol

Un article de Famous Quotes, la ressource libre de citations.

Jump to: navigation, search

Albert Sánchez Piñol (1965 - ), anthropologue espagnol.

Œuvres

La peau froide

  • Après avoir pleuré, nous pensons plus librement que jamais.
  • Dans ce monde il y a deux attitudes : opter pour la vie et opter pour la mort.
  • Dans les guerres s'affrontent les forces du présent et celles du passé.
  • En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé.
  • Il existe deux sortes de combattants. Ceux qui conçoivent des stratégies et ceux qui ne sont jamais départis de la tendance enfantine à briser des objets.
  • Je n'aurais jamais pensé que l'enfer pût être une chose aussi simple qu'une horloge sans aiguilles.
  • L'univers n'est pas susceptible de désordre, nous, si.
  • La philosophie et l'amour se réservent des combats dans des sphères invisibles. Mais la guerre et le sexe sont un seul corps à corps.
  • Le désordre n'existe que dans la mesure où nous sommes incapables de reconnaître des ordres et des positions différents.
  • Le pire, chez les militaires, c'est qu'on dirait des enfants, tout l'honneur que leur rapportent les guerres se résume en une chose : pouvoir les expliquer.
  • Nous ne sommes jamais très loin de ceux que nous détestons. Pour cette même raison, nous pourrions donc croire que nous ne serons jamais au plus près de ceux que nous aimons.
  • Que sont nos sentiments ? Des nouvelles qui nous parlent de nous-mêmes.
  • Savoir la vérité ne change pas la vie.
  • Tous les yeux regardent, peu observent, très peu voient.
  • Tout ce qui pourrait être écrit ne mérite pas d'être rappelé.
  • Un homme qui veut en tuer un autre ne le menace pas, et quand il le fait, c'est qu'il ne veut pas le tuer.